Crépuscule de nos pères

Une histoire de Renaud Cojo aux éditions les Arènes (sortie prévue en avril 2021)


« Marc agent immobilier à Bordeaux, vit heureux malgré un dicorce difficile avec Rose. Après un remariage avec Véronique, il décide en février de cette année 2016, d’entamer pour la première fois en huit ans, une procédure de demande de garde alternée auprès du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux afin de veiller à l’accompagnement de sa fille Mona rentrée en 6 ème, avec laquelle il a établit pendant ces années de garde « classique », des relations privilégiées.

Hélas, sa demande se heurte à des fins de non-recevoir de la part de son ex-compagne, et ce malgré les demandes formulées régulièrement par Mona elle-même.

Les rapports conclusifs et agressifs de l’avocat engagé par la mère de la jeune fille ne tenant compte aucunement du bien-être de son enfant, Marc s’engage alors au cours des quelques semaines qui le séparent de décision de justice, dans une véritable réflexion qui conduit son avocate, Maître Bautreau, à citer un jour de façon fortuite, le nom d’André Fourquet, principal acteur du « Drame de Cestas » (1969). A partir de cet instant, Marc n’aura de cesse de faire lien avec sa propre histoire et celle, effroyable, qui se sera déroulée à quelques kilomètres de son domicile une cinquantaine d’années auparavant. Marc tente alors de retrouver les lieux, d’exhumer cette mémoire arrachée à la forêt grandissante. Alors que le caractère absolu du fait divers aurait pu créer jurisprudence, Marc fouille dans le passé de ce drame pour y nouer sa propre histoire et son propre ressentiment quand au devenir du combat des pères. La dernière semaine de l’attente du jugement est vécue en parallèle avec la dernière semaine d’André Fourquet et de ses enfants, Aline et Francis. » Renaud Cojo

Grand Silence

Une histoire de Théa Rojzman aux éditions Glénat (sortie prévue juin 2021)

Sur une île imaginaire, une microsociété citadine vit entourée de montagnes et de forêts. Clotilde et Paulo forment un couple heureux et, pour célébrer leur union, ils organisent une grande fête de mariage réunissant leurs deux familles. L’agitation induite par les danses, les conversations et les verres engloutis offrent un interstice de liberté aux enfants présents.

Ils en profitent pour s’échapper discrètement dans les bois alentours et commettre de gentils méfaits. Mais Octave, le frère de Clotilde, les a repérés. Octave est un homme important dans cette contrée, il est député des Hauts Sommets. Intéressé par les enfants, il les suit, coince Freddy dans la forêt toute proche et l’agresse sexuellement. Freddy a honte, il a peur, sa tête se détache de son corps, les feuilles meurent autour de lui mais il ne dénonce pas, il garde le silence, tandis qu’Octave est retourné à la fête et boit du champagne.

Six années passent, Clotilde et Paulo se séparent. Ils se divisent alors la garde de leurs jumeaux, Ophélie et Arthur. Arthur reste avec son père qui reçoit momentanément Freddy, dorénavant âgé de 18 ans. Le jeune homme est paumé, alcoolique et devient agresseur après avoir été victime. Ophélie habite avec sa mère qui reçoit de son côté Octave…

L’histoire se répète : les deux enfants ne dénoncent pas, ils gardent le silence. Le mutisme des enfants finira par devenir assourdissant. La colère, la haine, le repli sur soi, tout un jour explosera. Mais les enfants vont trouver une alliée inattendue pour détruire « Grand Silence ».